un week-end à Marrakech

A Marrakech,
On a trouvé la lumière, d’autres couleurs, sur les murs, dans les vêtements et dans les plats.
On a trouvé de belles adresses et découvert de beaux endroits. Tu étais ocre, orangée et dépaysante.
Marrakech, tu étais aussi brusque, bruyante mais tes odeurs peu poétiques et tes scooters fumants
ont su nous charmer. Tu es à la fois douce et violente. Tu es belle, généreuse comme une corne
de gazelle et nous nous souvenons de tes douces nuits, de tes appels à la prière tardifs et matinaux.
Tu t’es montrée comme tu es, avec tes qualités et tes défauts. On t’a dit, bien trop souvent qu’il n’en faut,
des « non merci, je ne suis pas intéressé(e)», puis on a négocié avec toi, pour ramener dans nos valises quelques souvenirs.
Nous t’avons parcouru un long week-end de septembre, nous nous sommes imprégnés de ton atmosphère si particulière…
 
 

Le premier jour dans Marrakech

Puisqu’il était une heure bien avancée, nous t’avons un peu sillonnée…
Puis nous avons pris le temps de profiter du coucher de soleil qui a lieu tous les soirs sur la Place Jemaa El Fna, la mère de la ville. Il suffit de trouver une table sur une des terrasses qui l’entoure et de se poser, accompagné d’un thé à la menthe. Comme devant un spectacle, nous sommes restés de longues minutes à regarder la ville s’animer au rythme des marchands et charmeurs de serpents.
Puis nous avons choisi l’endroit où nous allions dîner. Ce sera La Terrasse des épices et quel souvenir nous en gardons… Un lieu magique, une cuisine traditionnelle, de petites guirlandes tout autour de nous et surtout un dîner à ciel ouvert…

– La Terrasse des épices, Sidi Abdel Aziz، 15 souk cherifia، Marrakesh 40000, Maroc. Instagram

 


 
 

Le deuxième jour dans Marrakech

Nous avons profité de ta fraîcheur du petit matin pour aller visiter le palais de la Bahia. A l’ouverture, il y avait peu de monde et c’était très bien comme cela. Ce haut lieu a appartenu à un grand et riche vizir qui a fait travailler les plus grands ouvriers de ton pays. Nous avons parcouru des salles incroyables avec des fontaines et des patios plus beaux les uns que les autres. Nous avons foulés des sols d’une délicatesse incroyable et cette grandeur tout autour de nous imposait le silence. 
Des couleurs encore plein les yeux, nous avons pris la direction de ton jardin Majorelle. Oh toi… lieu poétique qui reste l’incontournable…
Un lieu de fleurs nouvelles s’offre à nos yeux, un lieu où les palmiers touchent le ciel, où les cactus trônent fièrement tout autour de nous, puis un lieu où se dresse, là juste au milieu, une bâtisse d’un bleu si franc, d’un bleu Majorelle qui respire l’orient…
Puis tu nous as mené dans tes souks, au coeur de la Medina, tu nous as offert un peu de fraîcheur au Café des épices (le même propriétaire que la Terrasse des épices). Encore une fois nous avons grimpé sur une terrasse pour profiter de la vue sur tes toits. Tout était si plat… Nous étions si loin des nôtres, si parisiens… C’est un dépaysement total que nous vivions là…
Nous avons profité de ce lieu parfait pour prendre une salade et un jus frais.
 
En fin d’après-midi, tu nous as guidé un peu plus près de ta Koutoubia. Tu nous a promis une balade en amoureux dans tes jardins juste à l’arrière du Minaret et que cet endroit est romantique… Des fontaines, des bancs pour les jeunes couples et des pelouses emplies de roses. 
Le ventre vide, nous avons dîné dans un de tes plus grands patios, toujours au coeur de la Medina. Ksar el hamra, c’est un peu touristique, mais c’est la tradition et un groupe de musiciens qui jouent tout près de toi, te laissant des beaux airs de musique dans la tête.

– Le Café des épices, 75 Derb Rahba Lakdima, Marrakesh Medina 40000, Maroc. 
– Ksar el hamra, 28 Sabt Ben Daoud. Riad Zitoun El Kedim, Medina, Marrakech 40000, Maroc.
 

 



 

 
 

Le troisième jour dans Marrakech

Nous t’avons encore un peu sillonnée, puis nous avons passé le beau couloir de La Famille, un lieu repéré sur Instagram. Ce restaurant, tout au coeur de la Médina, pensé avec goût et beaucoup d’amour, est LE lieu où se réfugier pour un peu de tranquillité. La fraîcheur de ses assiettes, sa petite boutique aménagée ont suffit à notre petit bonheur du moment.
 
Le soir venu, nous avons décidé de dîner, cette fois-ci, dans un de tes stands, sur la Place Jemaa El Fna. Cela nous permettra de te faire des « au revoir » comme il se doit… Nous sommes passés de stands en stands et des garçons se sont mis à danser autour de nous, leurs cartes à la main, toutes plus ressemblantes les unes que les autres. Nous avons vite compris qu’il fallait juste s’asseoir, laisser faire le hasard et nous avons mangé nos grillades et brochettes dans tes assiettes en plastique. Ce dîner était unique, rythmé par le brouhaha de tes hommes et de tes touristes, qui comme nous cherchaient une place… Sur le retour, nous nous arrêterons à un tout petit stand pour acheter quelques pâtisseries à une vieille dame souriante et finirons par tenir notre pari… Monsieur se fera couper les cheveux au carré comme jamais, chez un charmant barbier…
 
Si vous prenez l’avion pour votre retour, et si vous n’êtes pas trop en retard pour votre vol, prenez le temps d’apprécier l’incroyable architecture de l’aéroport de Menara. Les jeux de formes et de lumière sont un vrai spectacle.

– La Famille, 34 Derb Jdid, Marrakech 40040, Maroc. 
 




 
 

Infos utiles :

Pour dormir nous avions choisi un riad au plein coeur de la Medina (Terra Bahia), et nous étions contents de notre choix, puisque sur notre rooftop, nous avons pu entendre les oiseaux, au calme, nous rafraichir grâce au bassin, et fuir la ville à tous moments de la journée, lorsque nous en avions besoin.
(Riad Terra Bahia : 9 Derb Jdid – quartier Assalam)
 
Pour celles et ceux qui voudraient acheter de l’huile d’argan, attention à ne pas acheter celle-ci n’importe où. Préférez les coopératives et si vous avez la chance de filer un peu plus à l’extérieur, sur la route d’Essaouira, prenez-la plus dans ces coins là.
 
Si vous n’êtes pas trop cartes pour vous guider, elle deviendra très vite votre meilleure amie. Marrakech peut vite être un labyrinthe puisque les rues de la Medina sont toutes très ressemblantes. Cela vous évitera aussi de vous faire montrer le chemin toutes les fois, en l’échange d’un petit quelque chose, cela pourrait finir par vous coûter un bras…
 
Pour aller au jardin Majorelle et que vous décidez d’y aller à pieds, préparez-vous à une vraie petite escapade. Ce n’est pas tout à côté, il faudra sortir de la Medina et vous aventurez au milieu de la forte circulation ! Si ce n’est pas votre truc, prenez plutôt un taxi !

2 Comments to “un week-end à Marrakech”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.